Architectures de la transformation digitale

La transformation digitale est évoquée partout, dans tous les posts, dans toutes les offres, partout foisonnent les articles pour expliquer que l’usine du futur est l’enjeu de l’industrie, que la transformation digitale se niche dans toutes les activités de l’entreprise et que les technologies sont aujourd’hui disponibles pour tout type d’innovation.
On peut se demander s’il n’y a pas confusion entre moyens et objectifs.

Nous pensons que la transformation digitale doit s’inscrire sous un angle un peu plus pragmatique :

  • Quel est l’enjeu business et le modèle économique justifiant d’un besoin de transformation ?
  • Comment mon système d’information peut-il absorber facilement une accélération digitale ?
  • Quel modèle de service permettant à mes équipes d’instancier cette transformation ?

La question fondatrice sera traitée dans un article ultérieur : Le modèle économique de la transformation digitale. Retenons simplement qu’un projet de transformation ne repose pas sur un besoin technologique mais sur un enjeu business pour l’entreprise. Le système d’information doit apporter les moyens nécessaires et suffisants pour faciliter cette transformation.

Nous allons partir sur un cas fictif démontrant l’intérêt d’intégrer dans son organisation et son système d’information quelques basiques permettant cette transformation. Pour cela, il nous faut un cas d’étude que je vais vous présenter brièvement et que nous amenderons au fil des articles.

Nous avons retenu deux sociétés en phase de fusion dans notre exemple :

La société ClouDigit

Elle est leader de son marché dans la fabrication et la commercialisation de clou.
Elle s’appuie sur :

  • Un réseau de 200 magasins s’adressant aux professionnels et aux particuliers ;
  • Une cellule « grands comptes» adressant les clients B2B ;
  • Un entrepôt spécialisé :
    • Dans la préparation et l’envoi des commandes des clients du service « grands comptes » ;
    • Le réassortiment des stocks des magasins.

Cette entreprise n’a pour l’instant pas de site e-commerce mais uniquement un site institutionnel. Les relations « grands comptes » se font via une passerelle EDI.
Son système d’information est composé de 4 briques applicatives distinctes :

  • Un ERP du marché : centralisation des ordres, facturation, gestion client, compta ;
  • Un OMS (Order management system) développé en interne : workflow de fabrication, préparation de livraison, livraison, réapprovisionnement, stocks ;
  • Une solution BI du marché : suite BI, d’analyse statistiques ;
  • Un ETL open source.

Pour faire communiquer ces 4 briques les magasins de la société ClouDigit disposent :

  • De caisses enregistreuses « intelligentes » permettant de mettre à jour leurs stocks directement sur le système central ;
  • D’un Extranet permettant la mise à jour manuelle des stocks et des demandes de réapprovisionnement ;
  • D’un fax.

Schématiquement son organisation IT peut être résumée ainsi :

 

La société Clou.net

Cette structure est leader de la commercialisation de clou sur internet.
Bien que son site permette aux professionnels d’acheter des clous, son business modèle est majoritairement composé de la commercialision auprès des particuliers (B2C).
Elle s’appuie sur :

  • Un site web actif et bien référencé ;
  • Une base client et des campagnes marketing opérationnelles ;
  • Une structure de livraison de 4 personnes ;

Son système d’information est composé de 5 briques applicatives distinctes :

  • Un site web ;
  • Un ERP open source ;
  • Un gestionnaire de campagne marketing ;
  • Une application mobile sécurisée et dédiée à la structure de livraison :
    – Information et suivi des commandes à préparer ;
    – Envoi de sms au client quand la commande est en cours de transit (lien tracking de livraison) ;
    – Inventaire des stocks et émission automatique des demandes de réapprovisionnement auprès des fournisseurs.
  • Un ETL open source, pour faire communiquer les quatre autres briques.

Schématiquement son organisation IT peut être résumée ainsi :

 

Le Scénario

La société ClouDigit rachète le site clou.net

Le comité de direction prend les premières décisions suivantes :

A court terme

  • Supprimer la structure logistique de clou.net pour basculer la préparation et la livraison des commandes sur l’entrepôt ClouDigit ;
  • Généraliser l’usage de l’application mobile clou.net à la logistique client de ClouDigit ;
  • Les ventes du site clou.net devront pouvoir être analysées avec une solution BI ;
  • Le site web doit pouvoir proposer aux internautes un retrait boutique dans les 2 heures si les stocks de la boutique la plus proche le permettent.

A moyen terme

  • Utiliser la solution Marketing de « Clou.net » pour faire des campagnes marketing auprès des clients « grands comptes » de ClouDigit et idéalement des clients boutiques ;
  • Offrir aux clients « grands comptes » de ClouDigit  un accès sur clou.net pour pouvoir acheter directement sans intervention auprès du service « grands comptes » (Attention à l’encours client cependant) ;
  • Proposer aux clients du service « entreprise » un retrait boutique ;
  • Permettre l’utilisation des fonctionnalités « Inventaires » de l’apps clou.net pour les magasins.

A long terme

  • N’avoir qu’un seul ERP dans l’entreprise.

Nous faisons le choix de traiter dans un premier temps le sujet des architectures pouvant supporter ce type de transformation.
Vous pourrez, au travers des prochains articles identifier les modèles et méthodes permettant de supporter la transition d’un SI vers un autre.